Accueil / Académie omyzen / Coaching / Se reconvertir dans le coaching de vie: ce qu’il faut savoir

Se reconvertir dans le coaching de vie: ce qu’il faut savoir

Omyzen part à la découverte de vos passions. Aujourd’hui nous vous parlons du coaching de vie. Une discipline complexe qui recouvre plusieurs approches parfois très différentes.

En quoi cela consiste ? 

Coaching “de vie” est l’appellation utilisée pour le distinguer des autres formes de coaching dont les plus connus sont le coaching sportif et le coaching professionnel.

Si le mot coach vient de l’anglais, il dérive du mot français coche / cocher. Dans cette perspective le coach devient celui qui conduit une personne d’un endroit à un autre en l’aidant à atteindre des objectifs. La première phase consistant très souvent à formuler précisément des objectifs atteignables et mesurables.

Le coach n’est pas un thérapeute. Sa vocation n’est pas de libérer un patient de sa souffrance mais d’aider un client à améliorer sa performance. 

Le coach utilise de nombreux outils dont la PNL (Programmation Neuro Linguistique), l’Analyse transactionnelle ou systémique et la Gestalt Thérapie.

reconversion coaching de vie

D’où vient cette discipline ?

Le Coaching a pour objectif de permettre un changement chez le client orienté vers plus d’efficacité. C’est naturellement dans le milieu sportif qu’il s’est d’abord développé. 

Dans les années 60 en Californie, un certains nombre de chercheurs en psychologie ou disciplines connexes talentueux ont conceptualisé ce concept pour le systématiser. Ils ont notamment observé des théreutes hors du commun pour comprendre les techniques sous jacentes à leur efficacité exceptionnelle. 

Mais beaucoup considèrent que le premier coach célèbre vivait dans l’antiquité et était grec: Socrate et sa fameuse maïeutique.

Enjeux déontologiques

Le coaching présente un paradoxe: comment favoriser l’autonomie d’une personne par une intervention extérieure ? Pour adresser ce paradoxe il est primordial que les coachs respectent une certaine éthique:

  • confidentialité 
  • signature d’un contrat avec des objectifs clairs mesurables dont on ne s’écarte pas
  • limitation du nombre de séances pour éviter toute dépendance
  • une pratique de type supervision ou inter-vision peut être vertueuse

C’est pour vous si vous êtes … 

  • résolument tourné vers les autres et avez un sens de l’empathie développé
  • convaincus que les personnes possèdent en elles toutes les ressources nécessaires pour réussir
  • passionnées par le développement personnel et aimez vous former en permanence
  • optimiste et avez de l’énergie  
  • humble: le coach n’est pas un mentor, il est au même niveau que son client dans une relation d’égal à égal.
  • vous avez déjà une certaine expérience de vie

Le marché du coaching

Le coaching s’est énormément développé ces dernières années. On trouve des coaches pour à peu près tous les domaines de la vie.

Dans un marché saturé comme celui du coaching, vous devez absolument vous différencier et avoir des points forts:

  • une formation très solide: au-delà de votre crédibilité, le réseau associé à votre formation est primordial pour vous apporter des clients
  • un positionnement original: vous devez trouver dans votre parcours de vie des spécificités qui vont vous permettre de développer une approche unique et authentique
  • de solides capacités commerciales / relationnelles: votre capacité à communiquer et convaincre sont essentielles. Vous devez inspirer vos futurs clients et créer un réseau professionnel qui vous permettra de rayonner
  • une aptitude au marketing: au-delà de proposer vos évènements sur Omyzen, vous devez mener un maximum d’actions marketing pour faire connaître votre offre.

Les formations de coaching

Le titre de coach n’est pas reconnu officiellement. Pôle Emploi classifie ces métiers comme “accessibles sans formation particulière”. Certaines associations / fédération tentent de structurer un peu le métier mais n’ont d’autre légitimité que celle de leur membres. Pour choisir votre formation, nous vous conseillons de vous entretenir avec les différentes écoles, dans anciens et d’étudier le programme. En fonction des écoles les techniques/approches enseignées peuvent plus ou moins vous convenir. 

Le coaching de vie en quelques chiffres clés

  • environ 67% des coachs sont des femmes
  • plus de la moitié ont entre 44 et 59 ans, la tranche d’âge la plus représentée étant les 50/54 ans (ce qui confirme l’importance de l’expérience)
  • la tendance est positive pour ce marché, avec une évolution du nombre global de sollicitations

Pour en savoir plus ?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

x

Lisez aussi

Choisir la formation sophrologie qui vous convient

Se former à la sophrologie : 2# Choisir sa formation

Se former à la sophrologie : 2# Choisir sa formation C’est décidé, ...