6 règles pour améliorer votre profil linkedin de thérapeute

Checklist de 6 règles pour améliorer votre profil Linkedin

Vous êtes un professionnel des thérapies. Il peut être très intéressant pour vous de soigner votre profil sur le réseau dédié aux professionnels : Linkedin. Au-delà du développement de votre réseau, c’est un véritable mini CV qui contribue lorsqu’il est bien fait à votre crédibilité. Comme vous le savez aujourd’hui les patients « googlent » leur thérapeute, c’est-à-dire qu’ils font une recherche sur google pour voir qui vous êtes. Les profils Linkedin sont très bien référencés sur Google et apparaissent dans les premiers résultats. Il est donc intéressant qu’ils puissent tomber sur un profil qui vous mettent en valeur et les rassurent.Voici 6 conseils simples à mettre en œuvre immédiatement :

1) SOIGNEZ LA PHOTO

C’est naturellement le premier contact de vos patients. Optez pour une photo:- qualitative : il peut être utile de faire appel à un professionnel si vous n’êtes vraiment pas à l’aise avec le numérique. Certains vous proposent des packs pour moins de 100 euros qui vous apporteront des visuels exploitables pour l’ensemble de votre communication.- professionnelle : évitez les détails de votre vie privée et si c’est possible n’hésitez pas à mettre une photo contextualisée par rapport à votre activité (tenue de travail, arrière-plan cohérent etc.)- actuelle : la photo doit être relativement récente et fidèle à la réalité.- souriez : votre sourire doit être naturel et non forcé.Conseil : n’hésitez pas à soumettre à quelques amis plusieurs photos en leur demandant de choisir celle qui leur donnerait le plus envie de vous consulter. Il est très difficile d’être objectif quand il s’agit de son propre visage…

2) UN TITRE ORIENTÉ SOLUTION

Après la photo, le titre est très important. Je vous invite à utiliser ce titre comme accroche « orientée solution ». Evitez si possible les titres neutres « sophrologue caycédienne » mais optez plutôt pour une phrase orientée solution : « Gérez votre stress avec la sophrologie caycédienne ». Là encore le test des ami.e.s peut être très utile. Proposez leur plusieurs options et laissez-les choisir !

3) UN RÉSUMÉ QUI N’EST PAS UN CATALOGUE DE SERVICE

Comme pour le titre, utilisez ces 2000 caractères pour mettre en avant les solutions/bénéfices que vous apportez à vos clients. Encore une fois : il ne s’agit pas d’un catalogue des prestations que vous délivrez mais bien de la mise en valeur des solutions que vous apportez. Par exemple ne dites pas : « je propose des massages ayurvédiques à l’huile tiède » mais « je vous aide à rééquilibrer votre énergie vitale et diminuer votre stress grâce à une technique ancestrale originaire de l’Inde : le massage ayurvédique ».

4) VALORISEZ VOS EXPÉRIENCES MÊME NON THÉRAPEUTIQUES

Mettez en avant votre expérience thérapeutique en insistant là encore sur les solutions que vous apportez. Vous pouvez aussi mettre en valeur votre parcours passé en l’orientant si possible de telle sorte qu’il valorise votre activité actuelle en montrant par exemple que vous êtes un professionnel sérieux, efficace, très sensible à la dimension humaine etc.

5) OBTENEZ DES RECOMMANDATIONS AVEC LA RÉCIPROCITÉ

Si vous parvenez à avoir des recommandations d’un ami thérapeute (par exemple un camarade de formation si vous débutez) ou d’un ancien patient, c’est parfait ! Et rappelez-vous que le meilleur moyen d’en obtenir reste de faire des recommandations et de jouer sur la réciprocité.

6) DÉTAILLEZ VOTRE FORMATION POUR GAGNER EN CRÉDIBILITÉ

Une rubrique essentielle pour votre crédibilité et qui permet également à d’autres thérapeutes ou camarades de promotion de vous contacter. Ne la négligez pas. N’oubliez pas également de mentionner des formations qui ne sont pas directement à visée thérapeutique mais qui peuvent valoriser votre parcours et servir même indirectement vos patients.Et voilà ! Si vous avez un profil Linkedin, vous pouvez essayer d’améliorer votre profil avec ces quelques propositions en les utilisant comme une checklist

PARTAGEZ AVEC NOUS VOTRE EXPÉRIENCE

N’hésitez pas à partager avec nous vos questions, nous soumettre vos photos ou titre pour avis etc. 

Vous pouvez à tout moment :
– Rejoindre le groupe « Réussir Comme Thérapeute »: je rejoins le groupe

Vous trouverez des articles de contenu 100% dédiés thérapeutes, des invitations pour des ateliers gratuits, etc.

– vous abonner à la chaîne Youtube: je m’abonne à la chaîne

J’y poste (quand j’ai le temps) des vidéos sur des sujets très concrets en rapport avec votre activité de thérapeute. Vous y trouverez aussi par exemple les enregistrements de mes ateliers LIVE etc.

A lire également

12 types de posts engageants sur Facebook

Checklist pour un Facebook LIVE réussi

11 choses à faire et à éviter sur Facebook

L’importance de la marque personnelle quand on est thérapeute

Les gens aiment être en relation avec d’autres personnes, pas avec des entreprises surtout quand il s’agit de thérapie !Je vous conseille donc activement de mise sur la construction d’une « marque personnelle » ou personnal branding en anglais.

La construction de votre marque personnelle donne de la crédibilité et de l’authenticité à votre entreprise, surtout si cette entreprise, c’est vous !Par ailleurs c’est le meilleur moyen de ne plus avoir à se soucier de la concurrence : « soyez vous-même car personne ne peut l’être à votre place » (j’adore cette phrase).

D’ailleurs notre société vit une crise de confiance majeure envers les grandes marques : 84% des personnes de plus de 45 ans ne font pas confiance aux grandes marques. Il est donc plus que jamais essentiel de capitaliser sur votre « marque personnelle ».Les marques personnelles les plus efficaces sont construites autour de ces sept éléments clés :

1. Authenticité.

L’authenticité ne peut pas être forcée. Elle vient lorsque les mots et les actions s’alignent. Vous ne vous présentez pas activement comme « authentique ». Vous êtes simplement authentique. Ou, vous ne l’êtes pas.Soyez vous-même et essayez d’aider véritablement votre public sans arrière-pensée. Cela n’exclut pas la dimension « commerciale », mais elle n’interfère pas avec votre souhait sincère d’aider vos « clients ».L’authenticité est en tous les cas nécessaire si vous souhaitez développer votre marque personnelle.

2. Cohérence

En créant et en optimisant vos profils sociaux, vous veillerez à maintenir une cohérence dans la façon dont vous présentez votre marque personnelle. Un objectif : qu’il soit facile pour les gens de vous identifier.Vous pouvez y parvenir en combinant les éléments suivants :- Un logo conçu autour de votre nom- Une image de profil identique sur tous les canaux- Des visuels cohérents utilisés sur tous les canaux sociaux- Une unicité de style vestimentaire peut y contribuerN’oubliez pas que vous devez être cohérent dans votre façon de communiquer et d’utiliser les médias sociaux. Cela signifie que vous devez publier régulièrement des messages et maintenir une personnalité cohérente.

3. Votre histoire

Les anglais disent le « story telling ».Votre histoire peut être un élément puissant de votre marque personnelle. Tout le monde aime une bonne histoire ; c’est l’une des raisons pour lesquelles le storytelling est si efficace dans le marketing traditionnel. Elle crée un lien émotionnel et humain. Une bonne histoire raconte aux gens qui vous êtes, ce que vous représentez et comment vous êtes arrivé là où vous êtes aujourd’hui.4. Expertise.Votre proposition de valeur incitera les gens à commencer à prêter attention, mais c’est votre expertise qui les fera vous suivre et rester engagés. Les personnes d’influence les plus efficaces concentrent leur attention sur un secteur d’activité spécifique, vertical ou de niche. Dans ce domaine, ils mettent en valeur leur expertise par le biais du marketing de contenu, de la prise de parole en public, des entretiens et de l’engagement direct.Positionnez-vous en tant qu’expert en publiant un contenu pertinent pour vos clients.

5. Visibilité

Pour qu’une marque personnelle puisse se développer, elle doit être visible pour un public. Cela signifie que vous devez promouvoir activement votre marque personnelle sur le web. Nombre des conseils fournis ci-dessus contribueront également à accroître la visibilité de votre marque. La clé reste de devenir actif, de le rester tout en conservant votre cohérence.

6. Proposition de valeur

Un élément clé de la construction d’une marque personnelle est de savoir ce que vous avez à offrir à votre public. Que leur donnez-vous exactement en échange de leur temps et de leur attention ? Vous devez avoir un positionnement clair et le communiquer clairement à votre public.Réduisez-le à une seule phrase que vous pouvez utiliser si quelqu’un vous demande de vous décrire ! Vous pouvez trouver ce positionnement en suivant l’IKIGAI du thérapeute que je propose tout en haut du groupe Réussir Comme Thérapeute.

7. Réseau

Vous êtes la moyenne des gens que vous connaissez. Les relations sont une partie importante de la construction de votre marque personnelle. Non seulement vos relations vous aideront à multiplier vos opportunités, mais elles vous aideront à consolider votre réputation et donc obtenir la confiance du public : allez à la rencontre de vos pairs, que ce soit physiquement ou sur les réseaux sociaux. Mettre en place une « marque personnelle » peut vous obliger à sortir de votre zone de confort en vous incitant à vous « exposer ». Mais sachez que c’est le meilleur moyen pour votre communication d’être efficace et de toucher vos futurs clients.

Vous pouvez à tout moment :
– Rejoindre le groupe « Réussir Comme Thérapeute »: je rejoins le groupe

Vous trouverez des articles de contenu 100% dédiés thérapeutes, des invitations pour des ateliers gratuits, etc.

– vous abonner à la chaîne Youtube: je m’abonne à la chaîne

J’y poste (quand j’ai le temps) des vidéos sur des sujets très concrets en rapport avec votre activité de thérapeute. Vous y trouverez aussi par exemple les enregistrements de mes ateliers LIVE etc.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser:

11 bonnes raisons d’être Thérapeute Alternatif ou de le devenir !

6 conseils pour promouvoir votre business avec Instagram

Guide du thérapeute alternatif : Animer une conférence

Devenir thérapeute … ou ne pas devenir thérapeute ?

Suite à mon sondage sur votre niveau d’activité nous avons eu un commentaire très sincère de Véronique sur un sujet qui me tient particulièrement à coeur: le choix de se lancer ou non dans l’aventure pour devenir thérapeute.

C’est une décision effectivement très difficile. Comme le dit Véronique énormément de questions se posent quant à la faisabilité et l’intérêt de notre projet et comme le dit le dicton: “ on sait ce que l’on perd mais on ne sait pas ce que l’on gagne”.

Or vous le savez l’être humain a une sainte horreur de l’incertitude.Notre projet en vaut-il vraiment le coup ? Ne prend ton pas un risque déraisonnable ?

La première chose évidente – j’aime vous le rappeler – c’est qu’en devenant thérapeute vous deux devenez également – et peut-être avant tout – entrepreneur. Et entreprendre c’est non seulement prendre des risques mais c’est aussi travailler souvent plus que lorsque l’on était salarié (surtout au début).

C’est un véritable changement radical de mode de pensée, d’action et souvent de vie.

Pour que ce changement soit pertinent et efficace l’entrepreneur a besoin d’un “pourquoi” puissant.

Car face aux difficultés que vous allez forcément rencontrer, il est absolument nécessaire pour tenir le coup d’être fortement connecté aux motivations qui vous ont poussées à prendre cette décision.

Je ne connais aucun entrepreneur ou plus spécifiquement aucun thérapeute qui réussisse sans un niveau de motivation élevé, sans un POURQUOI très fort.

Alors bien sûr ce pourquoi peut-être très différent d’une personne à l’autre.

Certains se lancent dans l’aventure parce qu’ils recherchent une forme de liberté qu’elle soit temporelle géographique ou même hiérarchique. Pour d’autres c’est parce que c’est le seul moyen de vivre de leur passion.

Les « pourquoi » peuvent être très variés.

Mon premier conseil serait lorsque vous êtes dans cette ambivalence de choix de faire un travail approfondi de clarification de ce pourquoi.

Prenez le temps de réfléchir et d’écrire sur vos valeurs et vos motivations profondes.

Essayez de discuter avec des thérapeutes en activité pour bien comprendre la nature réelle de leur métier et confirmer – ou pas – que cela correspond bien à vos aspirations essentielles.

Mon deuxième conseil serait de ne pas vous laisser diriger par la peur. J’aime beaucoup cette phrase: “Dans la vie on a toujours deux choix: choisir l’Amour ou choisir la peur”.

Personnellement j’essaye de mener ma vie de quelle sorte que je choisisse le plus souvent possible l’Amour. Gandhi disait: “ avoir des rêves et ne pas les vivre c’est manquer d’honnêteté envers soi-même”. J’y crois profondément. La vie est courte et je souhaite en ce qui me concerne la vivre en étant le plus aligné possible avec mes valeurs.

Mais attention il ne s’agit pas d’un jugement ou d’une obligation. L’entrepreneuriat n’est absolument pas une panacée.

Il est tout à fait possible de s’épanouir dans le salariat !D’ailleurs les personnes qui deviennent thérapeute pour “fuir” leur situation actuelle, par rejet d’un système etc. rencontrent souvent plus de difficultés que ceux qui le font pour des raisons positives.

Les pourquoi positifs sont plus puissants que les pourquoi négatifs sur la durée.Il y a également des raisons très rationnelles de ne pas laisser la “peur” l’emporter.Rien n’est définitif.

Vous pouvez tout à fait lancer votre activité puis finalement revenir à votre situation précédente.

Même si il faut se méfier d’un engagement trop timoré car c’est le meilleur moyen de ne pas réussir et de confirmer vos craintes initiales ! Les fameuses prophéties auto-réalisatrices ….

Le choix de devenir thérapeute est d’autant moins définitif qu’il ne nécessite pas d’investissement initial lourd. Vous n’avez pas besoin de vous endetter.

Il faut cependant bien évaluer le niveau de risque économique de votre projet. Je propose d’ailleurs dans la formation sur laquelle je travaille une méthodologie précise pour y arriver.

C’est important de mesurer ce niveau de risque car j’ai constaté que lorsque ce risque est trop élevé et que cette décision vous met dans une trop grande difficulté cela diminue votre capacité à développer sereinement et efficacement votre activité.

Le deuxième argument de cette rationalité est un constat sur l’état du marché. Le marché de la thérapie est certes de plus en plus concurrentiel, mais il y a sur ce marché une immense majorité de personnes qui ne se donnent pas sérieusement les moyens de réussir.

C’est particulièrement vrai sur le marché de la thérapie. Pourquoi ? Mon hypothèse est que de nombreuses personnes sont séduites par les valeurs véhiculées par cette activité qui résonnent fortement avec leurs valeurs personnelles.

Malheureusement elles négligent et méconnaissent totalement la dimension entrepreneuriale du métier de thérapeute libéral.Créer et développer une entreprise dans un secteur concurrentiel comme celui de la thérapie nécessite de la méthode, de l’engagement et beaucoup d’action disciplinée.

Mais c’est tout à fait possible et réaliste sous ces conditions. C’est précisément parce que j’ai vu trop de thérapeutes se lancer sans préparation, « galérer » puis abandonner que j’ai décidé de lancer le groupe FB « Réussir Comme Thérapeute » et que je travaille actuellement sur un programme complet pour vous aider à maximiser vos chances de vivre un jour de votre passion.

Ce rêve de devenir thérapeute – entrepreneur du coeur – est un rêve trop précieux et trop essentiel pour la société pour que vous ne le réalisiez pas dans les meilleures conditions.

Pour finir je citerai Churchill toujours espiègle: “Ne cherchez pas à jouer la sécurité dans votre vie, car c’est le jeu le plus dangereux du monde”

😉

Carpe Diem les Entrepreneurs du Coeur !

Vous pouvez à tout moment :
– Rejoindre le groupe « Réussir Comme Thérapeute »: je rejoins le groupe

Vous trouverez des articles de contenu 100% dédiés thérapeutes, des invitations pour des ateliers gratuits, etc.

– vous abonner à la chaîne Youtube: je m’abonne à la chaîne

J’y poste (quand j’ai le temps) des vidéos sur des sujets très concrets en rapport avec votre activité de thérapeute. Vous y trouverez aussi par exemple les enregistrements de mes ateliers LIVE etc.

D’autres articles intéressants:

12 types de posts engageants sur Facebook

Je partage avec vous une checklist que j’ai compilée de 12 typologies de post Facebook qui peuvent aider à optimiser l’engagement de votre communauté.

Cette checklist peut être utile quand vous êtes en manque d’inspiration. Je compte bien d’ailleurs m’en servir moi aussi.

1 – Une vidéo « Comment faire … » ?

Les utilisateurs sont en général très attirés par ce genre de contenu. Donc dans votre discipline, trouvez une thématique que vous pouvez transformer en mini guide pour le public.Exemple: « Comment apprendre l’autohypnose en xxx » ou bien: « Comment se libérer de ses tensions avec l’automassage » etc.

2 – Pensez à sous-titrer vos vidéos: 85% des vidéos sont jouées sans le son !

Sachez que Youtube offre des fonctions avancées impressionnantes pour créer des sous titres pour ses vidéos: il les génère automatiquement et vous pouvez les éditer et ajuster à la marge. Cette action est dans ma TO DO pour ma nouvelle chaîne youtube

😉

3- Tel un alchimiste, transformez un article en vidéo !

Souvenez-vous, les vidéos sont bien plus engageantes. Vous avez déjà écrit un article qui a cartonné, alors vous en faites une synthèse animée avec un outil comme Lumen5 par exemple ou Animoto

4 – Faire un sondage

Option 1: Quand vous commencez à écrire un post, Facebook vous propose différents types de post dont les sondages. C’est un format assez rapide à créer et qui génère facilement des réactions.

Option 2: utiliser des sondages à » réactions ». On les voit fleurir sur le Web. Imaginez que vous ayez 4 choix de réponse pour votre sondage. Vous créez donc une image divisée en 4 partie où chaque partie de l’image associe la réponse illustrée avec un émoticon de réaction. Les personnes « voteront » donc pour leur option favorite en réagissant avec l’émoticon associé à cette réponse. Attention cependant Facebook n’apprécie pas ce détournement de l’usage des Emoticons. A utiliser sans excès et en essayant de faire correspondre les émoticons avec le choix concernée.

5 – Utilisez des contenus produits par vos utilisateurs

Vous incitez les membres de votre communauté à publier des photos spécifiques par exemple avec un commentaire sur un thème donné en rapport avec votre activité et à vous identifier dans ces posts.Exemple de thème: « Ma séance de méditation du matin » .

Vous invitez les membres à partager des photos de leur séance de méditation en commentaire d’un post pour motiver la communauté.NB: sur Instagram cette pratique se fait beaucoup en utilisant les hashtags: un utilisateur post sur son compte avec le bon hashtag que vous lui avez communiqué et vous repostez sur votre compte propre.

6 – Utilisez les hashtags

Les hashtags ont fait le succès d’Instagram. Mais ils sont utilisés aussi sur Facebook. Les avis divergent sur leur impact, mais une étude récente a montré qu’ils augmentaient l’engagement et le Reach quand ils étaient bien utilisés !

7 – Organisez un concours

En demandant simplement aux participants de répondre en commentaire.Attention: le fait de leur demander de taguer des amis est très mal vu par Facebook et peut amener à des limitations de votre compte.

8 – Passez en Live !

Un excellent moyen de générer des commentaires et de l’interaction si vous êtes friands de ce format. Une idée de contenu: la FAQ « je réponds à toutes vos questions »

9 – Partagez un article de blog intelligemment

Essayez de mettre en description du post un extrait impactant émotionnellement de l’article en question pour donner envie de le lire.

10 – Partagez une infographie

Une infographie est une synthèse graphique de chiffres clés en rapport avec votre discipline. Les infographies intéressent beaucoup les utilisateurs car elles sont visuelles et synthétiques.

11 – Posez une question ou demander de l’aide

« Est-ce que vous avez déjà essayé l’autohypnose ? Partagez votre expérience ». Idéalement associée à une image impactante.

12 – Utilisez des GIF ou des mèmes

Un peu d’humour dans votre fil est toujours apprécié. Les mèmes ? Vous savez ce sont ces images marrantes associées à un texte qui les détourne de leur contexte initial. Vous pouvez créer un mème sur votre discipline. Les utilisateurs apprécieront votre autodérision.

Et voilà ! Pas si compliqué n’est-ce pas ? Mais la clé reste (et c’est souvent le plus difficile !) la régularité et une fréquence importante de publication de contenu. Bon courage à tous n’hésitez pas à partager avec la communauté vos expériences ou vos question

Vous pouvez à tout moment :
– Rejoindre le groupe « Réussir Comme Thérapeute »: je rejoins le groupe

Vous trouverez des articles de contenu 100% dédiés thérapeutes, des invitations pour des ateliers gratuits, etc.

– vous abonner à la chaîne Youtube: je m’abonne à la chaîne

J’y poste (quand j’ai le temps) des vidéos sur des sujets très concrets en rapport avec votre activité de thérapeute. Vous y trouverez aussi par exemple les enregistrements de mes ateliers LIVE etc.

7 clefs pour augmenter votre patientèle avec votre page Facebook

11 choses à faire et à éviter sur Facebook

Check list pour un LIVE Facebook réussi

7 idées pour votre adapter vos événements à la COVID

Avec la COVID, le nombre de participants aux événements risque d’être de nouveau contraint un peu partout en France.

Mais au-delà des contraintes règlementaires, les participants n’ont pas forcément envie de se retrouver enfermés avec des inconnus dans une salle ou de faire leur cours le nez et la bouche recouverts d’un masque.

Quelques adaptations sont donc nécessaires. Je vous livre quelques pistes d’action pour adapter vos événements à la COVID :

Se concentrer sur vos clients actuels

Les nouveaux clients auront du mal à accepter l’idée de participer à un événement avec un groupe qu’ils ne connaissent pas. Je vous conseille donc fortement de vous concentrer encore plus que d‘habitude sur votre clientèle actuelle.

Pourquoi d’ailleurs ne pas les appels un par un au téléphone pour prendre de leurs nouvelles ou les sonder pour savoir ce qu’ils souhaitent comme type d’événement dans le contexte actuel ? Chouchoutez les !

Réduire drastiquement la taille de ses groupes et les faire plus souvent

La taille des groupes pose naturellement problème. Alors pourquoi ne pas réduire la taille de vos groupes (maximum 5 personnes) quitte à organiser des événements plus souvent ? Cela rassurera vos clients et vous permettra de poursuivre votre activité.

Reprogrammer son événement

Si vous aviez un événement important, il peut être utile de le reprogrammer. Je vous déconseille la période hivernale car il semble acquis que les périodes de froid où les personnes sont enfermées sont les plus propices à la propagation du virus.

Misez plutôt sur les mois de mars/avril/mai/juin prochain.

Organiser un LIVE Facebook

Vous pouvez bien sûr miser sur le online. Les Live Facebook sont une opportunité simple pour avoir une activité malgré le contexte. Ils vous permettent de garder le contact avec votre communauté et même de mener des actions marketing ciblées. Vous pourriez par exemple utiliser ces LIVEs pour proposer des séances individuelles ou vendre des ateliers en ligne ! Vous pouvez consulter l’article sur l’organisation des LIVE Facebook

Adapter son événement pour le transformer en événement en ligne

Dans le même esprit que le point ci-dessus sur le LIVE, vous pouvez basculer votre activité sur le online. Je vous conseille là encore de commencer avec vos clients actuels (cela vous permettra aussi de vous roder). Vous pourriez en toute transparence leur expliquer que vous n’avez plus de frais de location de salle et donc baisser le prix par exemple.

L’idéal étant de commencer par organiser des LIVE gratuit régulier avant de proposer vos cours en ligne.

Adapter son événement pour prendre en compte la contrainte du masque

Si vous avez une discipline qui nécessite des mouvements, je vous conseille de réduire leur intensité pour prendre en compte la contrainte du masque en période de COVID. Expliquez bien sur le programme que vous allez adapter l’événement pour qu’il soit compatible avec le port du masque. L’idéal étant de pouvoir organiser votre événement en extérieur.

Adapter son événement pour l’extérieur

La meilleure solution reste de pouvoir modifier votre événement afin qu’il puisse être organiser en extérieur. Pourquoi ne pas repérer un endroit magnifique dans la nature et proposer à vos clients de déplacer l’activité dans cet endroit ? Un parc, une bois, sur l’eau … tout est possible ! Faites preuve d’un peu d’imagination, testez l’atelier avec quelques clients proches … et c’est parti !

Vous pouvez à tout moment :
– Rejoindre le groupe « Réussir Comme Thérapeute »: je rejoins le groupe

Vous trouverez des articles de contenu 100% dédiés thérapeutes, des invitations pour des ateliers gratuits, etc.

– vous abonner à la chaîne Youtube: je m’abonne à la chaîne

J’y poste (quand j’ai le temps) des vidéos sur des sujets très concrets en rapport avec votre activité de thérapeute. Vous y trouverez aussi par exemple les enregistrements de mes ateliers LIVE etc.

A lire également …

6 conseils simples pour organiser un événement

10 idées pour enrichir votre activité de thérapeute en vacances

5 critères essentiels pour choisir une formation et une école

CHECKLIST pour un LIVE FACEBOOK réussi !

Vous vous sentez nerveux avant de lancer votre LIVE FACEBOOK ?

Aujourd’hui, il peut sembler qu’avec Facebook live, il vous suffit d’allumer votre téléphone, et de vous lancer, mais à moins que vous ne soyez un professionnel expérimenté avec un public nombreux et que vous ayez des talents d’improvisation bien rodés, il vaut mieux que vous puissiez vous appuyer sur une checklist solide que je partage avec vous ci-dessous.

Allez, c’est parti !

Définir votre LIVE

Pour préparer votre émission en direct, vous devez définir en premier lieu les éléments suivant :

  • Le Sujet
  • Le Format
  • La Durée

La chose la plus importante à prendre en compte lors de la mise en place d’un flux en direct est de savoir quels seront les avantages pour votre public. En gros, quel est l’objectif de votre Live ?

Une fois que vous avez pris cette décision, vous devez déterminer d’où vous allez le diffuser.

Allez-vous diffuser en streaming à partir de :

  • Votre profil personnel
  • Un groupe
  • Une page
  • Intérieur de la page d’un événement

La prochaine question que vous devez vous poser est de savoir si vous allez présenter des invités en studio ou à distance sur votre flux. Cela vous aidera à planifier la manière dont vous allez les introduire ou les faire entrer dans le flux. Je vous conseille d’intégrer des intervenants extérieurs (amis qui partagent la même passion, professionnels qui veulent aussi mettre en avant leurs événements … les possibilités sont infinies)

Si vous allez avoir des invités dans votre Live:

  • Assurez-vous de confirmer la disponibilité de vos invités
  • Déterminez si vous prévoyez d’utiliser cette vidéo plus tard comme publicité ou si elle sera réutilisée d’une autre manière (ce qui pourrait influencer vos réponses aux questions ou votre façon de livrer). C’est une super idée d’exploiter l’enregistrement d’un LIVE, n’hésitez pas mais prenez en compte cet élément dans votre préparation.

Planifiez votre diffusion en direct

Une fois que vous avez défini tous les détails de votre Live en direct en termes de sujet, d’endroit où vous allez l’animer et si vous allez présenter un invité, vous devez ensuite programmer votre diffusion en direct.

Idéalement, vous souhaitez diffuser une émission lorsque la majorité de votre public sera en ligne. Pour le savoir, rendez-vous sur Facebook :

  • Rendez-vous sur votre page d’informations
  • Aller à la section « Post »
  • Cliquez sur « Quand vos fans sont en ligne ».
  • Vous voulez vous assurer que vous avez le plus grand nombre de fans possible pour regarder votre flux en direct, et cela vous aidera à choisir le meilleur moment pour diffuser.

Créez vos métadonnées de LIVE

Vous vous demandez peut-être : « Quelles métadonnées ? Ne vous inquiétez pas, c’est un processus beaucoup plus simple qu’il n’y paraît.

Les métadonnées auxquelles je fais référence pour créer votre flux en direct consistent simplement à choisir le bon titre et la bonne description pour votre émission. En choisissant le bon titre, la bonne description et en utilisant les mots clés les plus performants qui sont pertinents pour le sujet de votre flux en direct, votre émission sera beaucoup plus performante sur Facebook et sur les moteurs de recherche.

  • Rédigez votre titre avant de passer en direct
  • Rédigez votre description avant de passer en direct

Déterminer vos appels à l’action

Une fois que vous savez que vous avez prévu un excellent LIVE, avec un grand titre et une description utile, l’une des choses les plus importantes est de déterminer vos appels à l’action pour votre public.

Si vous avez un flux en direct bien fréquenté, mais que vous ne parvenez pas à saisir les coordonnées de votre public en lui fournissant quelque chose d’utile en contrepartie, vous avez peut-être gaspillé vos efforts. Ne manquez jamais une occasion de renforcer le lien avec votre public.

Un simple appel à l’action peut inclure :

  • Encourager votre public à répondre à une enquête rapide
  • Demandez-leur d’envoyer un message à votre page (que vous pourrez exploiter pour de la publicité ultérieure)
  • les rediriger vers votre page d’accueil pour les inscrire à votre liste de diffusion et/ou un « aimant à prospect » (ebook, série de vidéos etc dont l’objectif est d’obtenir l’email)

Récupérer cet e-mail et se rapprocher de vos fans est l’un des avantages les plus importants que vous pouvez tirer de l’organisation LIVE.

Pensez à bien vérifier tous les éléments de ce processus. Par exemple est-ce que l’inscription à votre liste de diffusion fonctionne ?

Annoncez votre LIVE à vos fans

Maintenant que vous avez les bases de votre LIVE, vous pouvez commencer à le faire connaître à vos fans et à votre communauté.

Veillez à annoncer votre événement en direct sur votre liste de diffusion

Vous pouvez programmer plusieurs mises à jour par e-mail avant l’événement, même l’envoi d’un e-mail dans les minutes qui suivent le démarrage peut être une bonne idée pour attirer plus de spectateurs.

Assurez-vous que vous avez prévu des messages sur les médias sociaux pour rappeler à vos fans et à vos adeptes que vous avez un LIVE à venir ! 

Préparez votre studio 😉

La prochaine chose que vous voudrez faire est de créer l’environnement parfait pour votre diffusion. Vous devez veiller aux points ci-dessous:

  • Vérifiez votre vitesse de connexion (utilisez le WiFi si possible, la 4G au moins si vous n’avez pas de WiFi)
  • Si possible, éteignez tout autre ordinateur ou appareil susceptible de consommer de la bande passante sur votre connexion Internet pendant la diffusion
  • Assurez-vous que votre ordinateur et tous les logiciels sont à jour
  • Assurez-vous que votre ordinateur est branché
  • Désactivez toutes les notifications sur votre ordinateur et fermez toutes les applications, à l’exception des outils liés à la diffusion
  • Vérifiez qu’aucune de vos applications, écrans ou prises de vue ne comporte d’informations personnelles ou de localisation que vous ne souhaitez pas voir diffusées (adresses, mots de passe, numéros de carte de crédit, etc.)
  • Éteindre toute source de bruit extérieure (chauffage/climatisation)
  • Si vous filmez à la maison, assurez-vous que votre famille sache que vous allez être en direct et demandez-leur de réduire au minimum le bruit
  • Assurez-vous que tous les appareils photo sont stabilisés (utilisez des trépieds, des supports, etc.)
  • Vérifiez le cadrage et l’éclairage

Démarrez votre Live sur Facebook

Après avoir tout vérifié, vous êtes prêt à démarrer ! Vérifiez votre vidéo et votre audio et commencez votre émission ! Et n’oubliez-pas: AMUSEZ-VOUS ! 😉

Vous pouvez à tout moment :
– Rejoindre le groupe « Réussir Comme Thérapeute »: je rejoins le groupe

Vous trouverez des articles de contenu 100% dédiés thérapeutes, des invitations pour des ateliers gratuits, etc.

– vous abonner à la chaîne Youtube: je m’abonne à la chaîne

J’y poste (quand j’ai le temps) des vidéos sur des sujets très concrets en rapport avec votre activité de thérapeute. Vous y trouverez aussi par exemple les enregistrements de mes ateliers LIVE etc.

A lire également …

12 types de posts engageants sur Facebook

7 clefs pour augmenter votre patientèle avec votre page Facebook

11 choses à faire et à éviter sur Facebook

Comment bien choisir un atelier de massage bébé

Ça y est vous venez d’accoucher, quelle activité pouvez-vous proposer et partager avec votre bébé.
Durant 9 mois, ce dernier était protégé en vous. Peut-être vous a-t-on proposé le peau à peau une méthode que l’on ne présente plus aujourd’hui tant elle a fait ses preuves. Le toucher, ce sens qui relie à notre environnement, pour bébé c’est l’un des sens les plus stimulé durant la vie intra utérine.
Ainsi le liquide amniotique au contact de la peau a créé de par ses mouvements un massage doux et délicat adapté à la peau de votre bébé.
A la naissance, dans ce milieu aérien totalement différent de ce monde aquatique, le massage que vous lui donnez au travers du bain en lui appliquant une huile ou en le portant tout simplement, tous ces gestes du quotidien lui rappellent ce premier massage que vous avez donnée à votre insu.

Alors pourquoi apprendre à masser ?

En tant que masseuse périnatale et animatrice d’atelier massage bébé, j’observe que de nombreux parents ne réalisent pas combien tous les gestes du quotidien sont une occasion merveilleuse de faire du bien à leur bébé. En venant aux ateliers ls y apprennent des gestes des astuces mais c’est surtout l’occasion de réaliser à quel point vos compétences parentales sont nombreuses. Un atelier massage bébé vous donne l’occasion en plus de tous ces gestes du quotidien, de faire du bien à votre
enfant et prendre conscience que vous lui en faites.

Mais comment choisir un atelier massage bébé ?

Tout d’abord sachez qu’avant le premier mois un atelier massage bébé n’est pas forcément un lieu adapté pour un nourrisson. En effet, c’est un lieu nouveau avec des présences nouvelles et du bruit.
Cependant, il est possible d’apprendre à masser à domicile en individuel. Je propose cela pour les bébés de moins d’un mois. Parfois à la maternité ce service est proposé n’hésitez à vous renseigner et certaines Protection Maternelle et Infantile peuvent aussi le proposer.
Un atelier massage dure 1 heure. Cependant un bébé ne peut-être massé une heure, sa capacité d’attention ne le lui permet pas. Un massage entier du corps d’un bébé selon les pratiques dure entre 15 et 30 minutes. L’atelier dure 1 heure car il vous ai transmis un protocole ponctuer de gestes et d’explications avant la mise en application. L’atelier généralement va s’étaler dans le temps en moyenne 3 à 4 séances une fois par semaine, pour permettre aux parents de s’exercer et surtout à
votre bébé durant cette heure d’atelier où son attention est sollicité, de recevoir ces nouveaux gestes avec plaisir.
Un atelier massage bébé selon la capacité de la salle peut accueillir entre 2 et 5 parents. La personne en charge de l’animation de cet atelier doit pour vous guider vous observer. Cette observation ne peut se faire dans de bonnes conditions si l’atelier accueille trop de parents et d’enfants. N’hésitez donc pas avant de vous inscrire à un atelier à demander quel est la capacité maximal de l’atelier.
Enfin sur un plan pratique choisissez un lieu proche de votre lieu d’habitation, afin que vous puissiez vous y rendre facilement et évitez à votre bébé, un trajet long et fatiguant qui nécessiterait que vous nourrissiez votre bébé juste avant l’atelier. Ce qui reporterai l’atelier, car il faut attendre que votre bébé ai digéré soit au moins une heure si vous l’allaitez au sein à deux heures si vous l’allaitez au biberon.
Quant au prix il est variable selon que l’animatrice le fasse pour le compte d’une association ou d’une institution. Ainsi vous pouvez vous rapprocher de la PMI ainsi que d’associations de soutien à la parentalité les plus proches de chez vous. Enfin vous pouvez contacter une animatrice en atelier massage bébé en passant par le site de l’Association Française de Massage Bébé. Enfin pour les professionnelles installés en libéral une recherche sur internet. Rendez vous sur leur site et vérifier si d’une part elles ont diplômes spécifiques dans le domaine et si elles ont de l’expérience. Et surtout n’hésitez pas à le contacter pour questionner.

Naïté masseuse
périnatale et animatrice d’atelier massage bébé.

Retrouvez tous nos évènements sur www.omyzen.com

D’autres articles disponibles sur le site

Le massage prénatal : bienfaits et précautions

Témoignage : Léopoldine Coupry, formatrice spécialisée en réflexologie pédiatrique

8 points pour renforcer la confiance en soi

Personne ne naît avec une confiance en soi sans limite. Si une personne semble avoir une confiance en soi incroyable, c’est parce qu’elle a travaillé à la construire depuis des années. Vous apprenez à développer votre confiance en vous car le monde difficile du travail, et de la vie en général, peut le dégonfler.

De nombreux éléments personnels – professionnels peuvent nuire à notre confiance en nous. Nous devons faire face à notre critique intérieure qui nous dit constamment que nous ne sommes pas assez bons ou prêts. 

Mener des projets, créer, investir demandent une confiance inébranlable en votre capacité à surmonter les obstacles. 

Voici 10 choses que vous pouvez faire pour renforcer votre confiance en vous et ainsi vous surpasser à réaliser des choses qui vont tiennent à coeur.

1 – Visualisez-vous comme vous voulez être

« Tout ce que l’esprit conçoit et croit, il peut l’obtenir » – Napoleon Hill

La visualisation est la technique permettant de voir une image de vous-même dont vous êtes fier,qui vous motive. Lorsque nous cohabitons avec une faible estime de soi, nous avons une perception de nous-même souvent inexacte. Entraînez-vous à visualiser une version positive, forte, déterminée de vous-même et à atteindre vos objectifs.

2 – Affirmez-vous

Nous avons tendance à nous comporter conformément à l’image que nous avons de nous. Le point essentiel pour faire un changement durable est de changer la façon dont vous vous voyez.

Les affirmations sont des déclarations positives et motivantes que nous nous disons. Celles-ci sont normalement plus efficaces si elles sont dites à voix haute pour que vous puissiez vous entendre le dire. Nous avons tendance à croire tout ce que nous nous disons constamment. Par exemple, si vous détestez votre apparence physique, entraînez-vous à dire quelque chose que vous appréciez ou aimez vous-même lorsque vous vous regarderez ensuite dans le miroir.

Pour que votre cerveau accepte vos déclarations positives plus rapidement, formulez vos affirmations sous la forme de questions telles que: «Pourquoi suis-je si habile à faire des affaires ?» Au lieu de «Je suis si habile à faire des affaires».

3 – Faites une chose qui vous fait peur tous les jours

« Si tu es incertain, devine quoi? Le reste du monde l’est aussi. Ne surestimez pas la concurrence et ne vous sous-estimez pas. Tu es meilleur que tu ne le penses »- T. Harv Eker

un homme saute car il a confiance en lui

Le meilleur moyen de vaincre la peur est de l’affronter de front. En faisant quelque chose qui vous fait peur chaque jour et en gagnant de la confiance dans chaque expérience, vous verrez votre confiance en soi monter en flèche. Alors, sortez de votre zone de confort et faites face à vos peurs !

4 – Préparez-vous à gagner

« Oublie les conséquences de l’échec. L’échec est un passage transitoire qui te prépare pour ton prochain succès » – Denis Waitley

Trop de gens sont découragés parce qu’ils se fixent des objectifs trop difficiles à atteindre. Commencez par vous fixer de petits objectifs que vous pouvez gagner facilement.

Une fois que vous avez créé une série de réussites qui vous permettent de vous sentir bien dans votre peau, vous pouvez passer à des objectifs plus ambitieux. Veillez également à conserver une liste de toutes vos réalisations, grandes et petites, pour vous rappeler les moments de succès.

Au lieu de vous concentrer uniquement sur les listes de tâches « à faire », reprenez les listes des tâches « déjà faites ». Réfléchir aux principales étapes, projets et objectifs que vous avez atteints est un excellent moyen de renforcer la confiance en vos compétences.

5 – Prenez soin de vous

La confiance en soi dépend de la combinaison d’une bonne santé physique, émotionnelle et relationnelle. Prenez le temps de cultiver de bonnes habitudes d’exercice, d’alimentation et de sommeil. En outre, habillez-vous comme vous le souhaitez, vous avez sûrement déjà entendu le dicton « Les vêtements font l’homme ».

Développez votre confiance en vous en faisant l’effort de répondre à vos propres besoins.

6 – Créez des limites personnelles

« Ne vous laissez jamais réduire au silence. Ne vous laissez jamais devenir une victime. N’acceptez aucune définition de votre vie. Définissez-la vous-même » – Harvey Fierstein

Apprenez à dire non. Apprenez aux autres à respecter vos limites personnelles. Si nécessaire, prenez des cours sur la manière de vous affirmer davantage et d’apprendre à demander ce que vous voulez. Plus vous contrôlez et dites les choses, plus grande sera votre confiance en vous.

7 – Passez à une mentalité d’égalité

« Vouloir être quelqu’un d’autre est un gaspillage de la personne que vous êtes » – Marilyn Monroe

Les personnes ayant une faible confiance en elles voient les autres comme étant meilleurs ou plus méritants qu’elles-mêmes. Au lieu de porter cette perception, voyez-vous comme égal à tout le monde. Ils ne sont ni meilleurs, ni plus méritants. Faites un changement mental vers une mentalité d’égalité et vous verrez automatiquement une amélioration de votre confiance en vous.

8 – Pratiquez l’auto-compassion

La compassion envers soi-même implique de se traiter avec gentillesse lorsque vous commettez une erreur, échouez ou rencontrez des obstacles. Vous parler durement ne vous motivera pas à faire mieux. En fait, des études montrent que cela tend à avoir l’effet inverse.

Une étude de 2009 publiée dans le Journal of Personality a révélé que la compassion envers soi-même contribue à une confiance plus constante. Penser : « tout le monde se trompe parfois », au lieu de « je suis si stupide, j’ai tout gâché », peut vous aider à vous sentir bien mieux, même si vous ne réussissez pas aussi bien que vous l’espériez.

Plutôt que de vous taper dessus ou de vous mépriser, essayez de vous parler comme si vous parliez à un ami de confiance. Accepter, riez de vous-même et rappelez-vous que personne n’est parfait.

La confiance en soi est extrêmement importante dans presque tous les aspects de notre vie, et les personnes qui en sont dépourvues peuvent avoir du mal à réussir. Deux facteurs principaux contribuent à la confiance en soi: l’efficacité personnelle et l’estime de soi. L’établissement d’objectifs est probablement l’activité la plus importante que vous devriez prendre en compte pour améliorer votre confiance en vous.

13 choses qui se produisent lorsque vous vivez de votre passion

Choisir le lieu d’exercice: cabinet ou domicile ?

4 étapes essentielles pour optimiser un salon : 1ere partie

13 choses qui se produisent lorsque vous vivez de votre passion

Avez-vous déjà pensé à quel point votre vie serait extraordinaire si vous vivez de votre passion tous les jours ? Vous en avez rêvé étant enfant puis vous avez dressé votre plan de carrière avec pour volonté principale d’être heureux et épanoui. Puis quelque chose d’inattendu s’est passé, vous avez grandi ! Pourquoi “grandir” semble-t-il impliquer que vous devriez renoncer à vos rêves et à vos passions?

Bien que la société veuille que vous croyiez que vivre votre passion est irresponsable et stupide, nous allons nous concentrer sur 13 points qui se produisent lorsque vous vivez enfin (de) votre passion.

1) Confiance en vous 

Souvent lorsque vous ne vivez pas (de) votre passion et que vous vous contentez de suivre la “normalité”, vous vivez une vie que vous croyez acceptable … mais pour les autres ! Votre confiance en vous souffre lorsque vous cédez aux pressions de la société, de vos amis et de votre famille. C’est en grande partie parce que vous vous forcez à faire quelque chose qui ne vous intéresse pas tant que ça. Et lorsque notre activité ne correspond pas à nos qualités principales et à nos centres d’intérêts, notre performance est naturellement inférieure à ce dont nous sommes capables et nous commençons à perdre confiance en nous.

2) Moins de stress

La pression du travail est la principale source de stress chez les adultes et il est associé à une fréquence accrue de crises cardiaques, d’hypertension et d’autres troubles.

Tout stress n’est cependant pas mauvais. Ceux qui suivent leurs passions et ceux qui ne le font pas seront tous deux confrontés au stress. La différence réside dans le type de stress que vous rencontrez.

Ceux qui vivent leur passion ont une motivation interne qui aide à équilibrer leur situation. Par conséquent même si ils sont confrontés à des situations stressantes elles ne les atteignent pas au point d’être nocives. 

Ceux qui ne sont pas dans cette approche n’apprécient généralement pas leur travail et le trouvent stressant tous les jours. Le fait de se réveiller, de s’habiller et de se rendre au travail les stresse. Ils redoutent chaque lundi et attendent avec impatience chaque vendredi.

3) Accomplissement dans votre travail

Rien n’est plus éprouvant que la sensation de « travailler pour vivre ». Vous vous sentez bloqué parce que vous avez des factures à payer et votre “job alimentaire” vous permet de vivre décemment.

Même s’il y a un peu d’incertitude autour de votre passion, vous ne pouvez pas sous-estimer la valeur d’aimer ce que vous faites.

En poursuivant votre passion, vous vous sentirez épanoui dans votre travail. Vous serez heureux de vivre pleinement votre passion au lieu de planifier de la vivre. Il n’y a rien de plus gratifiant que de faire ce que vous avez été appelé à faire.

4) Maîtrise de l’équilibre travail – vie personnelle

Il y a un dicton qui dit que si vous vivez (de) votre passion, vous n’avez plus besoin d’un équilibre travail – vie personnelle. Le principe est que l’équilibre travail – vie personnelle n’est nécessaire que lorsque votre travail est épuisant et stressant. 

Lorsque vous suivez votre passion vous êtes moins stressé et nerveux et votre conjoint(e) accepte plus facilement que vous passiez du temps au travail (car il/elle sait qu’il a du sens pour vous). 

5) Moins de regrets dans le futur

Vous connaissez le dicton: “mieux vaut avoir des remords que des regrets.” ?

Imaginez ce que serait votre vie si vous poursuivez tous vos rêves et passions. 

Prenez un risque et pariez sur vous-même. Même si cela ne fonctionne pas exactement comme vous l’auriez espéré, vous ne regretterez pas d’avoir osé.

6) Développement personnel

La plupart des gens ne vivent pas leur passion à cause de l’incertitude entourant leur passion. Vous avez peut-être des doutes sur votre capacité à réussir financièrement, professionnellement ou même émotionnellement.

Parfois, vous avez raison de penser de cette façon. Cela ne signifie pas que vous devriez accepter cette réalité et ne rien faire à ce sujet. Au lieu de cela, prenez le temps de développer les compétences nécessaires à la réalisation de votre passion.

Définissez les compétences que vous devez développer pour vivre (de) votre passion, puis prenez les mesures nécessaires pour le faire. Soyez méthodique et patient: la course peut être longue mais la destination en vaut largement la peine ! 

D’autres l’ont fait: pourquoi pas vous ?

7) Attraction positive

Parfois vous craignez que votre passion ne soit pas bien accueillie par votre entourage. 

Sachez que lorsque vous vivez la vie que vous avez rêvé et suivez vos passions, vous allez attirer des personnes partageant les mêmes idées et intérêts et qui vous soutiendront.

8) Élargissement de votre zone de confort

Ne tombez pas dans le piège de croire que vous devez tout abandonner pour suivre votre passion. Ces réticences empêchent la plupart des gens de commencer leur voyage pour changer leur vie.

En fait, il n’est pas nécessaire de tout abandonner du jour au lendemain ! 

Permettez-vous d’élargir lentement votre zone de confort et d’essayer de nouvelles choses. Vous pouvez continuer à vivre votre vie existante, tout en poursuivant de nouvelles aventures.

Plus vous serez à l’aise avec vos capacités et votre projet, plus vous pourrez y consacrer du temps. Vous vivrez pleinement votre vie avant même de vous en rendre compte.

9) Etre plus reconnaissant 

Il est vrai que vous pouvez et devriez être reconnaissant tout le temps. Il y a toujours quelque chose pour lequel vous devez être reconnaissant dans votre vie. 

Et il ne fait aucun doute que vous vous sentirez plus reconnaissant si vous faites quelque chose qui vous passionne tous les jours. Vous pouvez de façon réaliste vous trouver enthousiaste à l’idée de vous réveiller chaque matin car vous savez que c’est un autre jour pour accomplir le but de votre vie.

10) Se reconnecter avec votre moi-intérieur

Il fut un temps où vous sentiez que vous pouviez tout faire et que tout était possible.

Lorsque vous commencez à vivre (de) votre passion, vous renouez avec des choses que vous aimiez auparavant. En prenant un moment et en réalisant ce que vous aimiez avant que la société ne vous dise quoi aimer, vous retrouvez une partie de vous-même.

Revisitez les joies de votre enfance et notez ce que vous avez aimé faire.

Quoi qu’il en soit, prenez un moment pour redécouvrir le “vrai vous” qui a été contraint de “grandir”.

11) Libérer votre créativité

Si vous faites un job “alimentaire” c’est probablement pour des raisons de sécurité. La sécurité dans la vie est souvent la cause d’une absence de créativité.

Lorsque vous quittez le chemin de la résistance et du refus, et commencez à vivre votre passion, vous libérez votre créativité pour réussir. Vous allez vous aventurer dans des eaux inconnues de votre vie et cela peut être intimidant. Mais c’est là que la magie opère.

Lorsque vous vous trouvez face à face avec un obstacle, vous devez avoir confiance en vous et en votre capacité de le vaincre.

12) Changer l’histoire que vous pensez déjà toute tracée

Vous avez une voix intérieure qui vous dit qui vous êtes, ce que vous pouvez faire et ce que vous méritez. Parfois, vous avez des sentiments partagés quant à la poursuite de votre passion. D’une part, vous êtes reconnaissant pour la vie que vous avez et vous vous contentez de tout ce que cela implique; et de l’autre, vous avez un désir ardent de poursuivre votre passion et de prendre un risque.

Votre nouveau chemin sera fondé sur une compréhension du fait que vous pouvez poursuivre votre passion sans que cela signifie que vous soyez ingrat ou sans reconnaissance de la vie que vous avez eu auparavant. Sans cracher dans la soupe, vous avez le droit de préférer manger un plat un peu plus élaboré.

13) Surmonter vos peurs

La peur mène à la procrastination et la procrastination conduit à la baisse de votre désir de poursuivre votre chemin pour vivre (de) votre passion. Il y aura toujours quelque chose qui pourrait être mieux. Si vous cédez à vos peurs, elles ne feront que grandir.

En vivant pleinement votre passion, vous avez le courage d’agir malgré vos peurs. N’oubliez pas: le courage ce n’est pas de ne pas avoir peur, mais d’agir avec et malgré la peur.

Une des choses les plus fascinantes lorsque l’on vit enfin de sa passion est la liberté et le sentiment d’être enfin en phase avec soi-même. Ne vous contentez pas d’imaginer à quoi ressemblerait votre vie si vous viviez (de) votre passion (même si cet exercice de “visualisation” est très bénéfique pour votre motivation). Au lieu de cela, lancez-vous et vivez cette expérience enrichissante et bienfaitrice. 

Peu importe l’ampleur du changement, vous commencerez à voir tous les aspects positifs rapidement. Et une fois que vous commencez à les remarquer, plus rien ne vous retiendra.

Alors qu’attendez-vous ?

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Témoignage de Stéphanie Segura, assistante de direction reconvertie en psycho-énergéticienne

Témoignage de thérapeute: Ophélie en reconversion en Naturopathie spécialisée pour les enfants

Se reconvertir pour vivre de sa passion

11 choses à faire et à éviter sur Facebook

Vous avez entendu parler de l’importance de l’utilisation de Facebook pour développer votre activité et partager vos événements. Il s’agit d’un outil vous donnant accès à une base d’utilisateurs importante et non négligeable pour votre développement. Vous réalisez également que cela peut vous aider à trouver de nouveaux clients. Mais faire son marketing sur Facebook est une toute autre histoire, parfois bien plus complexe qu’on ne l’imagine. Pourtant rien d’insurmontable et Facebook peut devenir un véritable allié dans le développement de votre activité.

Ne serait-il pas agréable d’avoir un petit guide de poche pour utiliser au mieux Facebook?

Pour vous aider à surmonter le fouillis de Facebook et commencer à voir des résultats, nous avons rassemblé, pour vous, 11 points “à faire” mais aussi “à éviter” pour gérer au mieux votre page Facebook.

1. À faire: Utiliser une image de profil bien identifiable

Être reconnaissable sur Facebook est important pour être trouvé, apprécié et suivi. Comme votre photo de profil se trouve en haut de votre page et est utilisée comme vignette pour tous vos messages, vous devez vous assurer que les utilisateurs de Facebook vont réellement l’associer à votre activité. Dans la plupart des cas, il est préférable d’utiliser le logo de votre entreprise ou association.

2. À éviter: laisser vide la section «à propos de» de votre page

Un aperçu de la section « à propos de » est affiché sous la photo de votre profil. Il s’agit de l’un des premiers endroits où les internautes se tourneront pour vous contacter, allez vers votre site internet et en apprendre plus sur vous. Assurez-vous que votre section affiche des informations pertinentes sur votre entreprise – ce que vous proposez, votre site Web, les heures d’ouverture, etc. – pour pouvoir répondre aux questions de base des utilisateurs, et ce, rapidement.

3. À faire: Coordonner votre photo de couverture, votre message épinglé et votre profil Call-To-Action pour promouvoir les campagnes marketing.

Les boutons « call-to-action » sont les boutons que Facebook met à votre disposition et que vous pouvez associer à vos publications pour inciter les utilisateurs à cliquer dessus pour engager des actions de type: s’inscrire à votre évènement, s’abonner à une newsletter etc.

Ces trois choses sont les parties immédiatement visibles de votre page. Si vous souhaitez maximiser l’engagement sur votre page, essayez de faire correspondre le message que vous souhaitez faire passer au travers de ces trois outils.

Ainsi, si vous faites la promotion d’un atelier peinture, par exemple, vous pouvez afficher une photo de couverture comportant une image d’un de vos ateliers avec vos participants, publier un message sur votre page contenant un lien vers votre site internet et vous assurer que le profil Call-To-Action dispose d’un lien vers cette même page également.

4. À éviter: Utiliser un compte factice

Il n’y a pas moyen de contourner cette règle. Les comptes factices enfreignent les conditions générales de Facebook. Ne ​​les créez pas.

5. À faire: Personnaliser vos messages organiques

Le ciblage sur Facebook ne concerne pas uniquement les contenus payants. Vous pouvez également les utiliser pour des publications organiques. Au lieu de diffuser tous vos messages à l’ensemble de vos fans, réfléchissez à la manière dont vous pouvez utiliser les outils de ciblage Facebook pour segmenter vos messages organiques par âge, sexe, éducation, etc. En ciblant plus précisément votre ciblage, vous pourrez générer un engagement encore meilleur. 

La promotion organique désigne les publications du fil d’actualités générées automatiquement lorsque des utilisateurs effectuent des actions sur votre Page Facebook ou ses publications. Par exemple, lorsqu’une personne aime l’une de vos publications de Page, ses amis peuvent la voir en tant qu’actualité dans leur propre fil d’actualités. Bien entendu, vous pouvez élargir la diffusion de ces actualités grâce aux publicités, mais aussi par le partage des publications de votre page dans des Groupes Facebook.

6. À éviter: Poster trop souvent

Les pages Facebook comptant moins de 10 000 abonnés sur Facebook reçoivent 60% moins d’interactions par publication lorsqu’elles publient plus de 60 fois par mois. Par conséquent, ne surchargez pas les membres de votre communauté en publiant plusieurs fois par jour. Passez plutôt plus de temps à rédiger des publications Facebook de qualité supérieure et à interagir avec les utilisateurs de votre page Facebook.

7. À faire: Utiliser les URL de suivi et Facebook Insights pour analyser les performances de votre page

Vous ne pouvez pas améliorer votre page Facebook si vous ne connaissez pas les performances de vos publications. Utilisez les outils d’analyse Facebook qui sont à votre disposition pour identifier les publications qui génèrent du trafic et des conversions vers votre site Web. Et pour les données spécifiques à la page telles que votre taux d’engagement par publication, rendez-vous sur Facebook Insights. 

Une fois que vous avez compris ces analyses, vous pourrez adapter votre stratégie pour publier davantage sur ce qui fonctionne et moins sur ce qui ne fonctionne pas.

8. À éviter: écrire et poster du texte mais pas de visuel

Vous l’avez déjà entendu et vous l’entendez encore: le contenu visuel est essentiel pour réussir sur les réseaux sociaux. 

Les recherches ont montrés que l’utilisation de contenu visuel dans les campagnes Facebook pouvait générer 65% d’engagement supplémentaire après un mois seulement.

9. À faire: Publier au bon moment de la journée

Même si le meilleur moment de la journée peut varier d’une page à l’autre et d’un public à l’autre, certaines données publiées montrent que les publications publiées entre 13 h et 16 h offrent les meilleurs taux de clics et de partage. Utilisez-le comme point de départ pour découvrir quelles heures de la journée vous conviennent le mieux.

N’hésitez pas à vous rendre sur des sites internets, aux sources sûres, regroupant les horaires les plus adaptées selon votre message, de nombreuses études ont été menées pour répondre à ces questions.

10. À éviter: manquer de réactivité

Saviez-vous que 42% des consommateurs qui se plaignent sur les réseaux sociaux s’attendent à un délai de réponse de 60 minutes? Que votre public publie des commentaires négatifs ou positifs, les ignorer, repousser votre réponse ne fait que créer de la colère ou de la déception. Alors, prenez quelques minutes de votre journée pour surveiller votre page Facebook et réagir aux messages, questions, problèmes qui se présentent.

11. À faire: Arrêter de faire des hypothèses et se lancer !

La dernière chose que vous souhaitez, c’est que vos publications se fondent dans le fouillis du fil d’actualité de vos utilisateurs. Ce n’est pas parce qu’une stratégie fonctionne bien pour un secteur qu’elle fonctionnera bien pour le vôtre. Testez vos hypothèses – même celles que nous avons décrites dans cet article – pour voir ce qui fonctionne réellement pour vous et ainsi adapter au mieux votre stratégie à vos besoins.

Parfois quelques conseils suffisent à tirer profit de votre page Facebook sans avoir à faire appel aux publicités payantes sur ce réseau social. C’est en préparant au mieux votre profil et vos informations personnelles, en personnalisant vos messages et vos publications mais également en interagissant avec les membres actifs de votre page que vous obtiendrez le plus de résultats positifs et concluants pour votre activité. 

En partageant vos évènements Omyzen sur votre page Facebook, vous mettez ainsi toutes les chances de votre côté pour développer au mieux votre activité. 

Le succès d’un événement dépend aussi de votre capacité à le partager efficacement sur les réseaux sociaux, car vos proches et ceux qui vous suivent sont les premiers susceptibles de vous faire confiance et d’en parler autour d’eux. 

Alors qu’attendez-vous? 😉

D’autres articles qui pourraient vous intéresser:

Votre présence en ligne réussie: les 4 règles d’Or

6 conseils pour promouvoir votre business avec Instagram

7 clefs pour augmenter votre patientèle avec votre page Facebook