Accueil / Découvrir une discipline / Bien-Etre / Naturopathie / Interview : Mary Laur, directrice du centre de formation Art-Incelle

Interview : Mary Laur, directrice du centre de formation Art-Incelle

Art'Incelle Formation

« Nos formations s’adressent à tous publics ainsi qu’aux professionnels qui interviennent auprès de personnes en situation de handicap. »

Mary Laur bonjour, vous êtes directrice du centre de formation Art’Incelle, pouvez-vous nous le présenter ?

Art’Incelle Formation est un organisme que j’ai créé en 2011 après plus de 10 ans d’expérience dans le domaine de la formation professionnelle et continue. J’intervenais déjà dans le secteur santé, social, médico-social et le domaine du bien-être et souhaitais me spécialiser dans le champ du handicap, de l’enfance, petite enfance et jeunesse. C’est une opération réussie puisque aujourd’hui nous intervenons dans ces domaines-là.

Vous vous êtes spécialisés dans la formation des professionnels travaillant auprès de personnes en situation de handicap ?

Nos formations s’adressent à tous publics ainsi qu’aux professionnels qui interviennent auprès de personnes en situation de handicap, pour favoriser la prise en charge globale de la personne.

Nous mettons également en place des formations expérimentales et très spécifiques afin que les professionnels puissent acquérir des outils pratico-pratiques, utilisables à l’issue de chaque formation.

Art’Incelle Formation a des partenariats forts de sens, comme par exemple l’Association des Paralysés de France, service SAAHED à Montpellier ou la CAF de l’Aude sur des projets d’inclusion.

Nous avons par ailleurs mené l’expérimentation du CQP HANDICAP DEPENDANCE et développé les formations sur les médiations corporelles et sensorielles, comme outils fondamentaux de prise en charge.

Sur quoi portent vos formations ?

Sur diverses techniques de massages : relaxation coréenne, shiatsu, réflexologie, auriculoréflexologie, rhinoréflexologie. Mais aussi :  phytothérapie, gemmothérapie er aromatologie. Ainsi que sur les ateliers art-thérapie, musicothérapie, slam de poésie, mandala, ou encore expression corporelle, gestion du stress, des conflits, de l’agressivité et diverses approches de communication.

Nous travaillons depuis près de 4 ans sur la création d’une école de naturopathie, que nous lançons en 2019.

Les formations Art’Incelle ont pour objectifs d’apporter de nouveaux savoir-faire et savoir-être à ceux qui sont amenés à travailler dans des secteurs où « l’humain » est au centre des préoccupations, des clés de compréhension, des outils « terrains » ainsi qu’une « vraie » reconnaissance professionnelle.

D’autres centres proposent ce type de formation en France ?

De la façon dont on le propose je ne suis pas certaine. Le choix qu’Art’Incelle a fait, c’est de s’adresser à des professionnels qui ont une expérience personnelle et professionnelle et de partir sur des formations relativement courtes, qui abordent les fondamentaux. Je prends l’exemple du massage. Pour acquérir un toucher juste, nous proposons une semaine complète de formation, pour apprendre à masser de la tête jusqu’au bout des pieds, de façon globale ainsi que chaque partie du corps. La maîtrise de cet outil de travail permet de s’adapter à un public large et diversifié, ainsi qu’à divers contextes de pratiques professionnelles. La formation permet par ailleurs d’intégrer les fondamentaux de l’accompagnement et de la relation d’aide : quelle est la posture professionnelle à adopter (notions de juste distance, empathie), l’importance du cadre et des limites du champ d’intervention, l’organisation d’une séance. Idem pour les ateliers ludiques qui permettent d’expérimenter de nombreuses médiations et de travailler les 5 sens.

Toutes ces formations peuvent être complétées par d’autres techniques telles que la relaxation coréenne, ou la réflexologie ou par d’autres outils complémentaires chez nous ou d’autres organismes.

Vous intervenez dans la France entière ?

Tout à fait, Art’Incelle Formation intervient au niveau national, dans plusieurs villes et aux Antilles. Nous intervenons également en intra, directement au sein des structures, en milieu hospitalier, maison de retraite, IME, ITEP… Ce qui se fait de plus en plus aujourd’hui dans le cadre de la mutualisation de l’offre de formation et qui nous permet de proposer des formations très pointues, qui répondent aux attentes et aux besoins d’une équipe, d’un service.

« Formations en art-thérapie, musicothérapie, slam de poésie, mandala, ou encore expression corporelle. »

Vos formations sont également accessibles aux particuliers qui ne travaillent pas dans ce secteur et qui voudraient s’installer à leur compte ?

Tout à fait oui, c’est ce qui est intéressant, et c’est aussi ce qui fait la richesse des formations proposées par Art’Incelle : mélanger les publics pour favoriser l’échange de pratiques, créer du réseau au sein des groupes. Nous avons des personnes en reconversion professionnelle, des demandeurs d’emploi ou des salariés issus du secteur médico-social, sanitaire, socio-éducatif, des professionnels intervenant dans le secteur des services à la personne, des assistantes maternelles, des professionnels du bien-être et d’autres qui travaillent dans les milieux artistiques. Avant le démarrage de chaque session, nous veillons à ce que tous nos stagiaires aient un projet professionnel, de façon à garantir la qualité de nos prestations et à rester dans le champ de la formation professionnelle. La taille des groupes, environ 12 participants, permet de travailler de façon collective et individuelle en tenant compte des spécificités de chacun.

Fort de l’expérience de ces formations, vous avez décidé de créer une école de naturopathie ?

Oui, ce sont les stagiaires qui nous ont donné l’envie et la force de créer cette école. La diversité des thématiques proposées, la recherche de qualité et l’enrichissement quotidien de notre catalogue nous a poussé à aller plus loin.

4 années de précieuse collaboration avec notre équipe de formateurs de très haut niveau de qualification ont permis de créer cette école. Un parcours « sur-mesure », complet et intensif, qui est totalement adapté aux besoins, aux attentes des participants et à la réalité des contextes.

L’Ecole de Naturopathie Art’Incelle démarre à partir de 2019 à Montpellier et à Paris.

Quelles sont les spécificités de cette école ?

La particularité de cette école c’est déjà qu’il n’y a pas de frais d’inscription, au démarrage de la formation. Ensuite, nous ne proposons pas de formation par correspondance, du présentiel. Il y aura pour certains modules de formation, une possibilité de classe virtuelle pour ceux qui sont loin ou qui ne peuvent pas se déplacer (possibilité d’interférer avec le groupe et le formateur). L’autre gros avantage de ce parcours c’est que chaque formation est indépendante, avec possibilité d’inscription à tout moment de l’année, par la formation de son choix.

Il y aura aussi la possibilité d’intégrer les formations en auditeur libre et ne suivre que les formations de son choix, en fonction de son intérêt.

Cela peut être une formation à la carte, avec différents niveaux d’investissement en fonction des centres d’intérêt ou du temps dont on dispose ?

Pour une personne qui s’engage dans l’école de naturopathie, le parcours dure 3 ans avec un certain nombre de modules à suivre. Selon le choix des formations, la pratique est possible très rapidement, sans attendre la fin du parcours et ouvrant par ailleurs à des possibilités de budget formation pour s’autofinancer le reste de la formation.

Nous aurons également des professionnels qui ont déjà des connaissances particulières, ou des besoins spécifiques et qui dans ce cas de figure auront le choix d’un parcours « à la carte « et « piqueront » les formations en fonction de leurs besoins.

Très bien. Et comment choisissez- vous vos formateurs ?

Je travaille avec un réseau de partenaires formateurs que je connais depuis déjà de très nombreuses années (20 ans pour certains d’entre eux) et privilégie dans le cadre du recrutement le « réseau » afin de garder des qualités relationnelles et humaines fortes. Lorsque nous mettons en place une nouvelle formation, nous en discutons avec l’ensemble de l’équipe, pour en mesurer la pertinence. A noter par ailleurs que nos formateurs ont tous une pratique hospitalière : même si les stagiaires qui suivent nos formations n’interviennent pas dans ce secteur là, ça permet de poser un cadre et garantit un niveau de qualité de formation. Ils ont tous une expertise dans le domaine spécifique d’intervention et les thèmes traités, une double compétence : pédagogue professionnel + experts métiers.

Pour vous, qu’est-ce qui fait une bonne école de formation ?

La qualité d’une l’école ou d’un organisme de formation dépend de la qualité de ses formateurs ! Leur parcours professionnel, leur niveau de qualification, la richesse de leurs expériences et de leur qualité pédagogique et humaine. Notre équipe pédagogique présente de nombreux atouts qui en font son originalité. Nous avons une grande expérience au niveau pédagogique et au niveau thérapeutique. Nous nous connaissons tous de longue date, chacun apprécie les compétences de l’autre : cela nous permet de donner un enseignement d’une grande pertinence et d’une grande cohérence.

Autre élément important : la taille et la constitution des groupes. Nos formations sont limitées à 12 participants. Au-delà, nous dédoublons les sessions. Nous veillons par ailleurs à apporter un conseil personnalisé à chacun de nos stagiaires tant dans l’orientation que dans le suivi de chacun. Lors de chaque appel téléphonique, nous faisons le point pour avoir une idée précise des connaissances acquises, des attentes et orientons dans le choix de formation. Nous sommes également très pointus en terme de financement et montons les dossiers de prise en charge. Enfin, tous les documents remis sont de grandes qualité : des livrets pédagogiques utilisables dans les pratiques de cabinets, des attestations de fin de formation et certificat cartonnés afin de contribuer à la valorisation des compétences.

Art'Incelle Formation

« Les valeurs humaines sont nos priorités et se retrouvent dans la qualité d’accompagnement et d’écoute. »

Est-ce que vous pensez qu’une école a besoin d’être rattachée à une fédération pour être de qualité ?

Non, d’ailleurs Art’Incelle a fait le choix de n’être rattaché à aucune fédération. Nous nous sommes posés la question à de multiples reprises et avons souhaité rester « indépendant » pour ne pas avoir d’obligation de respecter certains critères tels que le nombre d’heures de formation. Certains organismes imposent un cursus. Dans notre école, les stagiaires peuvent également avoir une formation de très haut niveau en suivant plusieurs modules indépendants, sans toutefois les engager dans des cursus long et onéreux : « se former tout au long de sa vie ». Pour nous le gage de qualité va être, le conseil individuel, la qualité des intervenants et le suivi de nos stagiaires. Le travail de réseau étant toutefois primordial, nous n’excluons pas le fait de nous rattacher ou à travailler en partenariats avec d’autres organismes.

Nous avons des partenariats forts de sens qui font la reconnaissance de notre école : Ipéria, Association des Paralysés de France, CAF, CHU … Nous sommes titulaires de 2 labels qualité reconnus par le CNEFOP : Label CERTIF’ Occitanie et Label des branches professionnelles des salariés du particulier employeur et des assistantes maternelles (Ipéria l’Institut) et sommes inscrits dans le Catalogue Qualité de Pôle Emploi.

Vous avez un numéro d’agrément qui permet la prise en charge de la formation ?

Oui bien sûr, nous avons un numéro d’agrément, sommes enregistrés dans le DATADOCK et habilités DPC (Développement Professionnel Continu) ce qui nous permet de travailler avec les professionnels libéraux (infirmiers, podologues, Kiné, orthophonistes …) qui peuvent bénéficier de prises en charge.

Ce qui est important pour Art’incelle, c’est que nous mettons un point d’honneur dans le bon suivi de nos stagiaires. Nous voyons avec eux quelle est leur situation et les aidons à monter leur dossier de financement. Aujourd’hui, je me rends compte, qu’il y a très peu d’organismes qui le font, compte tenu du temps passé sur les dossiers. Or, nous avons beaucoup d’auto-entrepreneurs qui peuvent bénéficier d’aide à la formation. Leur guider et les aider dans le montage de leur dossier est essentiel.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite se former et qui hésite entre plusieurs écoles ?

Tapez aux portes des divers organismes, noyez-vous sous l’information, c’est extrêmement important. Regardez tout ce qui se fait dans le domaine qui vous intéresse. A un moment donné, vous allez être submergé, mais il faut passer par là. Dans un deuxième temps, appelez les organismes de formation et faites un point avec eux. Déjà, vous pourrez juger de la qualité d’accueil et de la réactivité des uns et des autres, de la précision des informations apportés et du suivi de votre dossier. N’hésitez pas à rappeler plusieurs fois l’organisme si besoin. Nous sommes là pour vous guider et vous orienter. Ce ne sera jamais une perte de temps ni pour l’un ni pour l’autre. Ce qui est essentiel quand on appelle un organisme de formation c’est d’avoir un conseil personnalisé. C’est indispensable pour ces métiers là. D’abord pour les stagiaires, parce que c’est un engagement extrêmement important. Et aussi pour nous pour l’équilibre du groupe et la satisfaction de nos participants.

Est-ce que vous avez des retours de vos stagiaires une fois la formation terminée ?

Oui nous avons des retours en fin de formation grâce aux bilans. Nous procédons par ailleurs à une évaluation post-formation pour mesurer l’impact de la formation sur les pratiques professionnelles. Cette dernière évaluation nous permet : de mesurer l’impact de la formation dans les pratiques professionnelles, de rester en lien avec la réalité professionnelle, en tenant compte de l’évolution des métiers et des besoins et d’ajuster nos programmes en rendant les compétences acquises utilisables en contexte professionnel.

Il y en a beaucoup qui nous contactent une fois installés pour nous communiquer soit leurs coordonnées soit nous donner de leurs nouvelles et nous informer de leurs pratiques.

Quand des personnes nous appellent, nous avons la possibilité de les mettre en relation avec des personnes déjà formées. Ce qui intéressant c’est d’avoir une totale objectivité sur ce qu’ils ont vécu dans la formation. Ça permet de savoir comment ils se sont installés, connaître les difficultés rencontrées, et les solutions.  Ce sont des éléments précieux et les meilleurs retours que nous ayons.

Un dernier mot sur Art’incelle ?

Les valeurs humaines sont nos priorités et se retrouvent dans la qualité d’accompagnement et d’écoute, dans le conseil personnalisé et le suivi apportés à chacun de nos stagiaires.

Pour en savoir plus on peut vous trouver sur la toile ?

Bien sûr : www.facebook.com/artincelle/

et : www.artincelle-formation.com/

Un mot sur le site Omyzen ?

Une belle équipe et un site bien construit. Les articles sont passionnants et reflètent bien les besoins actuels. Les témoignages de thérapeutes sont riches. Çà nous permettent à nous organismes de formation de toujours ajuster nos formations aux besoins terrain et de rendre la pratique possible à l’issue de chaque session.

Merci Mary laur, bonne continuation à Art-Incelle !

A lire aussi : Se former à la sophrologie : 1# Définir son projet

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

x

Lisez aussi

Image d'une femme en sevrage tabagique

Sevrage tabagique : arrêtez de fumer définitivement avec la naturopathie

Sevrage tabagique : arrêtez de fumer définitivement avec la naturopathie Arrêter de fumer ? ...